Articles

Les Francais dépensent 11,3 milliards d'euros sur Internet lors du 1er semestre

La Fevad dresse un bilan positif du e-commerce pour le premier semestre 2009.

On constate une hausse du chiffre d'affaires mais aussi plusieurs indices positifs quant aux développements de l'offre en ligne et le nombre de cyberconsommateurs encore en progression. Seul bémol, le montant du panier moyen baisse.

La crise n'a pas empêché les Français de dépenser 11,3 milliards d'euros sur le web lors du premier semestre 2009. En effet, la Fevad (la Fédération du e-commerce et de la vente à distance) mesure une croissance du chiffre d'affaires de 25% (S1 2009 par rapport à S1 2008). La progression a été stable tout au long de l'année puisque sur le premier trimestre l'évolution est de 26%, elle est de 25% sur le deuxième trimestre.

La progression est moins marquée par rapport au semestre précédent (S2 2008), la Fevad annonce une hausse de 2,5% mais rappelle que « la consommation des ménages n'a progressé que de 0,5% selon les chiffres INSEE. Le commerce électronique progresse donc à un rythme 5 fois plus élevé que la consommation »

Enfin, les objectifs de la fédération en termes de chiffre d'affaires pourrait être atteint si la tendance ce maintient. Le e-commerce passerait alors la barre des 25 milliards d'euros.

La progression repose sur le jeu de l'offre et de la demande

La demande s'accroit tout comme l'offre qui se développe. La Fevad constate un très fort développement du nombre de sites. Déjà en 2008, on avait assisté à une forte hausse en termes de création de nouveaux sites marchands actifs. Et la tendance se poursuit sur les 6 premiers mois de l'année. Au cours du semestre, le nombre de sites marchands actifs a progressé de 28%.

En d'autres termes et plus précisément, il y a 56 000 sites marchands contre 43 700 il y a un an et la barre des 60 000 sites marchands pourrait être atteinte en fin d'année. « Parmi les nouveaux sites figurent aujourd'hui de nombreuses enseignes de magasins physiques qui ouvrent « pignon sur web » et participent ainsi au développement des ventes en ligne » commente la Fevad.

En parallèle, les consommateurs se tournent de plus en plus vers le web. Ils sont plus nombreux : +3% sur T1 et +7% sur T2. (Source : Médiamétrie - Observatoire des Usages Internet). La croissance du nombre de cyber-acheteurs sur le deuxième trimestre a été 3 fois plus rapide que celle du nombre d'internautes (+2%). 22,5 millions de personnes ont déjà acheté en ligne.

Bertrand Krug, Directeur du département de la mesure d'efficacité online de Médiamétrie//NetRatings souligne : « La fracture sociale et générationnelle s'estompe progressivement. Phénomène illustré par les catégories qui progressent le plus en un an : les individus de 50 ans et plus (+25%) qui représentent plus d'un quart des acheteurs en ligne et les CSP- (+16%) qui comptent pour 1/3 des acheteurs en ligne ».

Des paniers moins onéreux mais plus nombreux

La Fevad s'est tournée vers les principales plateformes de paiement et constate une progression du nombre de commandes. Elle s'explique assez naturellement par la progression du nombre de sites marchands. Ainsi, le nombre de transactions par carte a augmenté de 35% au cours du semestre. La Fevad annonce le nombre de 110 millions de transactions, et ajoute « Rapporté au nombre de cyberacheteurs ayant déclaré avoir acheté lors du semestre, cela correspond à 5,7 opérations par e-consommateur, soit près d'une transaction par mois ».

Et c'est bien heureux pour les marchands qui voient le montant des commandes diminuer et ce depuis trois trimestres. Le montant moyen de la transaction recule de 4% à 89 €, contre 93 € au premier semestre 2008

Contact

  • 15 rue Emile Zola
    69002 Lyon, France
  • 04 78 42 05 56